FairnESSkultur Alpha Version: Feel free to sign up and join in while our work keeps progressing for you.

  • Nederlands
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Español

Imaginez,

COMMENT, ENFANT, LES ANNÉES ONT EU ET ONT ENCORE DU GOÛT....

ont besoin d'être équitables au lieu de consommer

participier

 

 

DE LA CONSOMMATION DE MASSE À LA JOUISSANCE CONSCIENTE

 

Vous vous souvenez de l'odeur des oranges à Noël ? Ou la première mandarine du Père Noël ? Ou comment l'été a apporté le goût aigre-doux des premières baies à moitié mûres du jardin ? (Et les taches rouges sur votre chemise préférée, qui ont révélé que vous aviez encore une fois secrètement grignoté l'arbuste).

 
Tout a eu son temps. Son anticipation et son propre goût. Il est dommage qu'il n'y ait pas toujours tout, mais c'était aussi spécial. Aujourd'hui, vous ne serez pas surpris si, après les vacances d'été, le pain d'épices est déjà dans les rayons et les supermarchés du monde entier proposent des oranges, des fraises ou des tomates toute l'année - au moins visuellement. En termes de goût (et malheureusement souvent aussi en termes de valeur nutritionnelle), le plaisir de manger du pain d'épices est souvent négligé.

 
Mais pour vous en tant que consommateur (fairBraucher), ce n'est pas seulement le plaisir qui est important. Vous savez que la qualité a avant tout besoin de temps. Les "bonnes" conditions - et les "bons" ingrédients. Vous savez que "bon marché" a toujours un prix élevé pour quelqu'un.

 

 

 

Et c'est pourquoi, ici en Europe, vous aimez vous passer de "framboises en décembre" et d'autres choses qui privent les habitants de l'autre côté du globe de précieuses ressources (en eau) et de terres agricoles, dont ils ont eux-mêmes un besoin bien plus urgent. Sans parler du bilan énergétique de ces flux mondiaux de marchandises. Vous ne voulez pas une consommation bon marché en abondance - mais une bonne qualité à des conditions équitables - et vous la voulez quand le moment est venu.

 

Faites le bien et parlez-en !

POURQUOI ? PARCE QU'IL REMET LES GENS AU CENTRE DE L'ATTENTION...
 

En tant que consommateur, c'est une question d'appréciation. Il s'agit de reprendre conscience de la responsabilité et des conséquences de ses propres actions. Et la liberté qui va avec. Sachant que chaque décision que nous prenons a un impact sur notre environnement. Et que nous ne pouvons pas à nous seuls "sauver le monde entier", mais que nous pouvons contribuer à rendre le monde qui nous entoure un peu meilleur par nos pensées et nos actions. Parce que la qualité de vie est aussi : un sentiment. Une attitude. Un comportement. Une conscience.

 
Et il ne s'agit pas de toujours faire "tout bien" ou d'être parfait. Nous avons tous nos manies et nos défauts. Aucun d'entre nous n'est exempt de fautes ou de culpabilité. Mais essayer de l'améliorer un peu plus chaque jour, être attentif, conscient et reconnaissant - surtout à tous ceux qui donnent le meilleur d'eux-mêmes pour que nous puissions obtenir le meilleur - est un début.

 
Donner de l'appréciation, de l'estime, de l'attention et du respect et partager le meilleur avec nos proches - mais aussi réfléchir ensemble, se mettre mentalement "à la place de l'autre" et assumer la responsabilité de nos actes.

 
Tout cela fait partie de l'attitude envers la vie qui est inhérente à la culture de la foire.

 
Après tout, le fait que nous nous en sortions si bien est un cadeau que nous devrions préserver et protéger et transmettre aux générations futures.

 
Il suffit d'en avoir besoin de manière équitable au lieu de le consommer.